Contact

La presse

FR

ENG

Boutique

Le respect de la vigne au chai

Une démarche aussi sensible que pragmatique est engagée depuis 2010.

La qualité du vin étant indissociable de la qualité de l’écosystème, tout part donc de la vigne et du sol pour arriver jusqu’au vin. Le travail porte sur la globalité de la propriété, avec comme fil rouge de rester au plus près du raisin et du vin. Une valorisation maximale du parcellaire est très vite mise en place. Des zones sont clairement identifiées, des parcelles cédées, d’autres très qualitatives sont acquises.

Pour valoriser ce parcellaire et respecter la typicité des cépages, une viticulture raisonnée est mise en place, combinant mesures biologiques, physiques et culturales respectueuses de la vie du sol. Pas de grand vin sans de bon raisins, c’est en ce sens que de nombreux travaux sont entrepris pour s’assurer une récolte de raisins sains, de qualité et à parfaite maturité : travail des sols, semis d’hiver, ébourgeonnage, vendanges en vert, effeuillage, date des vendanges d’une grande précision figurent parmi les nombreuses applications de cette viticulture sur-mesure.

 

Le malbec est depuis les années 1800, le cépage historique de Château Magdeleine Bouhou.

À cette importance du sol s’ajoute bien sûr celle des cépages. Les grands bordeaux sont depuis toujours issus d’assemblage de cépages inscrits dans la culture bordelaise : le Cabernet-Sauvignon, le Merlot, le Cabernet Franc et le Malbec. Ce dernier est depuis les années 1800 le cépage historique du Blayais et du Château Magdeleine Bouhou. Son potentiel aromatique est original, complexe et expressif.

Muriel Rousseau-Revaire lui a rendu hommage en lui consacrant l’exclusivité d’une cuvée, La Petite Madeleine.

L'évidence du parcellaire

En toute logique, le chai est repensé pour des vinifications parcellaires dans des petites cuves thermorégulées en béton.

Etape clé de cette vinification, l’extraction aura un impact majeur sur les arômes et la structure du vin. La méthode de pigeage automatique du marc utilisé au château, est une des plus qualitative. Elle respecte le raisin et permet d’extraire au mieux les arômes de fruit et produit des vins soyeux. Le choix et la chauffe des barriques de chêne français font l’objet d’un suivi attentif avant un vieillissement de 12 à 14 mois pour le Grand Vin.